Horlogerie, Mode 10 mai 2014

FULL METAL WATCH

En horlogerie, la tendance est à la montre 100% métal.
  • Toute acier, Calvin Klein
  • Faubourg, toute en or rose, Hermès
  • Milgauss en acier, Rolex
  • Tambour en or rose et acier, Louis Vuitton
  • Première en or jaune, Chanel
  • Dior VIII en or rose et acier, Christian Dior
  • Tortue en or rose, Cartier
  • Clifton en or rose et acier, Baume et Mercier

Tendance émergente en horlogerie : la montre pour femme sur bracelet en métal.  » Elles l’aiment parce qu’il pèse un certain poids, il ne craint ni les chocs, ni l’eau « , explique le détaillant Xavier Pénichot (Paris). Bref, il est fait pour le quotidien. Quant aux rayures, elles lui procurent même un charme supplémentaire. Dans l’imaginaire collectif, la montre sur bracelet or ou acier évoque aussi immédiatement la Rolex. Un grand classique qui représentent 8 montres sur 10 achetées par les femmes dans ma boutique, continue Xavier Pénichot. Fortes de ce constat, les marques surfent sur la tendance et jouent avec les combinaisons de maillons. Elles jonglent avec les formes rectangulaires, ovales ou semi-circulaires qui se répètent et s’imbriquent les unes dans les autres. Elle combinent les couleurs, principalement le rose, le gris et le jaune. Tous ces bracelets évoquent aussi l’esthétique géométrique des années 30, des années arts déco caractérisée par une géométrisation des formes, une rigueur des compositions combinés à des volumes simples.

 

 

Horlogerie, Mode 12 décembre 2013

TEMPS SUSPENDU

Connaissez-vous Jean-Eugène Robert-Houdin ?
Découvrir l’intégralité du texte
Le célèbre illusionniste, passionné par les automates, était également horloger. C’est lui qui invente au XIXème siècle la pendule mystérieuse caractérisée par un cadran transparent, isolé du mouvement, où les aiguilles semblent suspendues dans le vide. En réalité, elles sont fixées à deux disques de cristal tournant, équipés d’une bordure en métal dentelé et qui sont reliés à une crémaillère dissimulée dans le cadre. Cette dernière rejoint le mécanisme généralement caché dans le socle. Ce « tour de magie » séduit la maison Cartier qui, à partir de 1912, commence à fabriquer moult modèles. Aujourd’hui, elle est devenue une spécialiste comme en témoignent l’ensemble des 18 modèles présentés dans l’exposition Le Style et l’histoire, qui se tient actuellement au Grand Palais. Ce rassemblement inédit met en lumière l’ingéniosité et la virtuosité du procédé isolé au milieu des motifs décoratifs d’inspiration orientale, des chimères, des dragons et des bouddhas. La richesse des matériaux, onyx, émail, jade, diamants ou encore pierre de lune fait écho aux lignes architecturales. Le temps semble bel et bien suspendu. www.grandpalais.fr